OK

Toiture Végétale

Partager cet article Version imprimable de cet article Version imprimable

A. Quels sont les intérêts d’une toiture végétalisée ?

Il existe 2 principaux types de toitures qui sont les toitures tôle et les toitures terrasses. La toiture végétalisée est du type toiture terrasse. On sait qu’environ 70% de la chaleur dans une maison provient du toit. Donc pour éviter d’avoir trop chaud et d’utiliser la climatisation, la solution idéale est de mettre une toiture végétale. Les intérêts de ce type de toiture sur l’île sont multiples, elle abaisse la température intérieure de votre maison de 3 à 5 °C. Elle a aussi un intérêt esthétique et la toiture permet d’avoir quelque m² de végétation en plus.

B. Quel est le coût d’une toiture végétalisée ?

Une toiture végétale coûte environ 110€ du m² à la Réunion.

C. Existe-t-il plusieurs types de toitures végétalisées ?

Il existe 3 types de toiture végétalisée : extensive, semi extensive et intensive.

  • Extensive : Cette plantation utilise surtout des couvre sols très rustiques (cactus, etc.). Elle est légère et demande très peu d’entretien
  • Semi intensive : Ce type de culture peut mélanger les couvre sols, les plantes à fleurs ou à feuillage, les légumes et même de petits arbustes ou des grimpants. L’entretien doit être régulier.
  • Intensive : La culture intensive peut permettre la culture d’arbres tels les arbres fruitiers décoratifs ou nains. La structure doit être renforcée car cette plantation est beaucoup plus lourde que les deux autres et demande un entretien régulier. 1. Avantages & inconvénients
  • Avantages :
    • Abaissement de la température intérieur et restitution de la chaleur le soir
    • Esthétique
    • Permet d’avoir plus de surface de jardin
    • Protège le toit des UV et des chocs thermiques et augmente donc sa durée de vie
    • Isole du bruit
    • Améliore la qualité de l’air car elle absorbe les poussières, certains polluants et les rejets de gaz carbonique. Limite les risques d’inondation en cas de fortes pluies en retenant une partie de l’eau. Filtre les eaux de pluies pour pouvoir les réemployer en usage domestique : chasses d’eau, arrosage, etc.
    • Pérenne dans le temps
  • Inconvénients :
    • Le coût
    • Prévoir des travaux supplémentaires (renforcement du toit) si la maison n’est pas adaptée.

D. Quelle est la durée de vie d’une toiture végétalisée ?

La durée de vie de ce type d’installation est supérieure à une toiture tôle standard. Avec un bon entretient et grâce aux différentes couches qui la composent, elle dure plus d’une vingtaine d’année. Elle évite un vieillissement prématuré, de la tôle ou du béton, due aux chocs thermiques et à l’humidité.

E. Comment est constituée une toiture végétale ?

Toute surface bâtie végétalisée est donc construite selon le procédé suivant :

  • Les végétaux dont le choix dépendent de l’ensoleillement et de l’exposition, des possibilités d’accessibilité et d’entretien, du choix et du budget du donneur d’ordre, et des éventuelles incompatibilités entre espèces,
  • Le substrat qui doit être léger pour la structure, durable c’est à dire à dégradation lente et résistant à l’érosion, rétenteur d’eau et drainant et peu sensible à la compaction,
  • Le système de drainage et de filtration adapté à la pluviométrie du secteur de construction et assurant le maintien du substrat et l’évacuation de l’excèdent d’eau,
  • La membrane d’étanchéité et d’isolation constituée de plusieurs couches, la plus haute consistant en un film anti-racines puis une ou plusieurs couches isolantes de l’eau et de l’air. Sa réalisation doit faire l’objet d’une attention particulière par rapport aux dégradations qu’un manque de qualité pourrait occasionner. Elle doit bénéficier d’une garantie décennale et être mise en œuvre par un professionnel
  • La structure porteuse est dimensionnée selon le poids de l’ensemble végétalisé envisagé, elle est renforcée par rapport à une structure classique et les assemblages doivent être de qualité pour éviter les mouvements structurels et les perforations. Elle est équipée d’un relevé auto protégé en bordure d’ouvrage émergent.

F. Est-ce qu’il faut l’entretenir ?

Un désherbage est nécessaire deux à trois fois par an pour arracher les plantes ligneuses qui pourraient endommager la membrane d’étanchéité. Il y a aussi lieu de vérifier les sorties d’eaux pluviales. Hors période de sécheresse prolongée (plus de 30 jours), les toitures en végétalisation extensive ne nécessitent pas d’arrosage. Une fertilisation à libération lente est recommandée et conseillée tous les 2 à 3 ans.

G. Une toiture végétalisée doit-elle toujours être mise en place sur une dalle béton ?

La surcharge d’une toiture végétalisée varie généralement de 70 et 130 kg/m² (à saturation d’eau). Compte tenu de cette faible surcharge, une toiture végétalisée peut-être mise en œuvre sur des supports porteurs très différents : dalle béton, bacs en acier, bois.

H. Faut-il prévoir un arrosage ?

Un arrosage automatique aux gouttes à gouttes est prévu tous les 4 jours.

Tenez vous informé !

L'arer, une équipe
Accès à la médiathèque
La carte des projets
Nous contacter
Les acteurs de l'énergie
Bonjour !

Nous vous informons que depuis juillet 2013 l'arer est devenue une société publique locale : Energies Réunion.

Ce changement de statut nous a permis d'élargir nos champs d'action et de renforcer nos compétences.

Nous vous invitons à vous rendre sur notre nouveau site web energies-reunion.com. Le site arer étant riche en documentation, il restera accessible encore quelques temps.

x