OK
Accueil du site > Particulier > Votre espace > Comprendre les enjeux > OER - Consommation électrique dans le secteur du tertiaire

OER - Consommation électrique dans le secteur du tertiaire

Partager cet article Version imprimable de cet article Version imprimable

La grande distribution, les hôpitaux et les hôtels sont considérés comme de grands consommateurs d’électricité. Le stage de Grégory GAMESS a eu pour objectif de déterminer la consommation globale et par poste pour les deux dernières branches citées.

Outil d’observation et d’information de la situation énergétique de l’Ile de la Réunion, l’Observatoire Energie Réunion (OER), animé par l’Agence Régionale de l’Energie Réunion (ARER), traduit la volonté des différents partenaires de se doter d’un instrument spécifique d’appui aux actions de maîtrise de l’énergie et de développement des énergies renouvelables ainsi que d’évaluation de ces actions.

La mission de l’OER est de collecter les données, les traiter et diffuser les données nécessaires à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques locales et régionales de l’énergie. Ces données sont présentées dans le Bilan Energétique de l’Ile de La Réunion.

L’équipe de l’OER et tous les partenaires locaux contribuent à la publication de ce bilan annuelle depuis 2006.

Suite à l’analyse de la consommation d’électricité, l’OER a souhaité compléter le bilan énergétique 2008 en apportant des compléments sur la consommation électrique dans le secteur tertiaire, pour les années 2006, 2007 et 2008.

Ce secteur regroupe les activités allant du commerce à l’administration, en passant par les transports, les activités financières et immobilières, les services aux entreprises et services aux particuliers, l’éducation, la santé et l’action sociale.

Du fait de la tertiarisation de l’économie et de la croissance rapide des consommations d’électricité, la maîtrise de la demande d’électricité du secteur tertiaire est un enjeu majeur.

Large secteur d’activité pour cette première année d’étude, deux branches ont été priorisées :

  • Les groupes hospitaliers (publics et privés)
  • Les hôtels de plus de trente chambres. L’objectif était de déterminer la répartition des consommations électriques par postes.

Pour atteindre les résultats escomptés des échantillons ont été crées pour les deux branches :

  • Pour les hôtels, trente hôtels, ayant une capacité d’accueil de plus de trente chambres ont été sélectionnés.
  • Pour les hôpitaux, 5 établissements publics et 6 établissements privés ont été choisis.

Plusieurs informations ont été demandées : les puissances (kW), les consommations d’électricité (kWh) globales et par poste, ainsi que les surfaces des établissements.

Les postes de consommation étant :

  • Climatisation/Ventilation/Chauffage,
  • Eclairage intérieur,
  • Eau Chaude Sanitaire,
  • Bureautique,
  • Conservation froid alimentaire,
  • Cuisson,
  • Lavage/Séchage,
  • Hifi,
  • Autres (piscine, éclairage extérieur). Suite aux étapes de collecte et de traitement des données, l’étude présente, pour l’année 2008, les indicateurs suivants :
  • Les puissances globales et par poste rapportées aux surfaces (kW/m²),
  • Les consommations globales et par poste rapportées aux surfaces (kWh/m²). Cette analyse permet ainsi d’avoir une première image des consommations électriques sur ces branches d’activité du secteur tertiaire.

Ainsi, les postes énergivores pour les hôtels sont :

  • Climatisation/Ventilation/Chauffage (54%),
  • Conservation froid alimentaire (18%),
  • Autres (piscine, éclairage extérieur) (10%). Ces premières analyses peuvent conduire à des actions de maîtrise de l’énergie.

Articles similaires

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |>

15 | 05 | 2013 > Les énergivores : les connectés

45 Millions de serveurs à travers le monde permettent d'alimenter en contenu le réseau Internet. Ces serveurs émettent autant de gaz à effet de serre que le transport aérien. En matière d'énergie, les consommations ne sont pas toujours visibles. Ainsi, lorsque nous surfons sur Internet, écoutons de (...)

15 | 05 | 2013 > Les énergivores : les encrassés

Les appareils électroménagers mal entretenus peuvent consommer jusque 30% d'énergie en plus. Ainsi, entretenir ses appareils, comme par exemple dégivrer son réfrigérateur, vider le sac de son aspirateur...permettent d'optimiser l'efficacité des appareils, de réduire leur consommation d'énergie et en (...)

15 | 05 | 2013 > Les énergivores : les dépassées

Les lampes à incandescence, disparues des rayons de vente en décembre 2012, restent malgré tout présentes sur les points lumineux de nos logements. Les lampes à incandescence dégagent de la chaleur et n'utilisent que 5% de l'énergie consommée pour produire de la lumière. Les lampes basse (...)

06 | 05 | 2013 > Les énergivores : les veilles

Les veilles des appareils électriques peuvent représenter jusque 100€ par an sur notre facture d'électricité. Cette vidéo, réalisée par le Centre Régional de Documentation Pédagogique de l'académie de Besançon en 2011, avec le soutien de l'Union Européenne, de la Région Franche-Comté, de l'Ademe (...)

05 | 04 | 2013 > Qu’est-ce que la transition énergétique ?

Chaque jour, nous consommons de l'énergie devenue indispensable dans notre quotidien. Sans elle, pas de déplacements, de chauffage ni même de lumière ! Pour bénéficier de ce confort, nous produisons l'énergie de différentes manières. Depuis longtemps, nous utilisons les énergies qu'on appelle « (...)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |>

Tenez vous informé !

L'arer, une équipe
Accès à la médiathèque
La carte des projets
Nous contacter
Les acteurs de l'énergie

L'essentiel à savoir

Consultez notre "Foire Aux Questions" rapidement une réponse à vos interrogations.

Agir au quotidien

Chacun d’entre vous peut agir en faveur du développement durable. Découvrez les moyens qui vous permettent d’être acteur du développement durable.

Espace info énergie

Dans les Espaces Info Energie de La Réunion, bénéficiez de conseils et d’informations gratuites, neutres et objectives.

Bonjour !

Nous vous informons que depuis juillet 2013 l'arer est devenue une société publique locale : Energies Réunion.

Ce changement de statut nous a permis d'élargir nos champs d'action et de renforcer nos compétences.

Nous vous invitons à vous rendre sur notre nouveau site web energies-reunion.com. Le site arer étant riche en documentation, il restera accessible encore quelques temps.

x