OK
Accueil du site > > Espace Partenaire > M. Joël Théophin, Directeur de la Centrale Thermique du Gol

M. Joël Théophin, Directeur de la Centrale Thermique du Gol

Partager cet article Version imprimable de cet article Version imprimable

La Centrale Thermique du Gol (CTG) a signé la charte partenariale 2010-2013 de l’oer. Quelle est la nature de cet engagement ?

Depuis plus de 25 ans, Séchilienne-Sidec produit de la vapeur et de l’électricité dans des installations thermiques de cogénération de petite et moyenne puissance, sur les sites de clients industriels, en utilisant des combustibles variés, et principalement la biomasse sous sa forme de bagasse, résidu des sucreries de cannes à sucre. Séchilienne-Sidec occupe en France un des tout premiers rangs en matière de production d’électricité à partir de biomasse (bagasse provenant de la canne à sucre) dont elle a consommé, à cet usage, 1,35 million de tonnes en 2011, ce qui a permis une économie de plus de 1,25 million de tonnes de CO2. Le recours à la biomasse permet de substituer une ressource renouvelable locale à des ressources fossiles épuisables importées, et de réduire les émissions de C02 grâce à la photosynthèse (absorption du gaz carbonique par les végétaux qui fixent le carbone et rejettent l’oxygène). Il était donc naturel de signer cette charte. En tant que producteur d’énergie sur l’île de la réunion, et détenteur de données, CTG se devait de s’associer aux autres acteurs de l’énergie. L’observatoire énergie réunion va ainsi mieux connaître la situation énergétique de La Réunion et son impact environnemental. Les réunionnais pourront ainsi s’appuyer sur cette charte mais aussi sur d’autres outils de référence dont ceux élaborés par l’oer.

Quel est le rôle de CTG au sein de cet engagement ?

Le rôle de CTG est de mettre à disposition les données de CTG et la participation au comité technique. En ce qui concerne la mise à disposition des données, CTG fournit tous les ans les informations nécessaires à l’établissement du bilan énergétique. L’oer a ainsi les informations de la production électrique ainsi que quantités de combustibles correspondantes. Dans ce cadre, la signature de cette charte a permis la mise en place d’espaces d’échange entre les différents acteurs de l’île. La représentation et l’engagement de CTG se manifeste au travers de l’OER en participant au comité technique.

Quels sont les axes de travail de CTG en lien avec les activités de l’oer ?

Notre politique à la Séchilienne-Sidec a pour objectif de se mobiliser sur des thématiques liées à l’énergie et l’environnement. Ces deux thèmes sont aujourd’hui indissociables et sont aussi les priorités de l’oer. Pour formaliser sa politique, CTG a obtenu la certification de son système de Management en qualité, sécurité et environnement selon les normes ISO 9001 : 2008, ILO-OSH : 2001 et ISO 14001 : 2004. En effet, notre système de management environnemental nous permet de minimiser les effets dommageables de ses activités sur l’environnement, et d’améliorer sa performance environnementale.

Quel intérêt pour votre organisme de s’engager dans ce partenariat ?

CTG est une des principales entreprises de production d’électricité sur l’île de la réunion (Près de 31% de la production d’électricité de notre île en 2011). L’entreprise est essentiellement tournée vers l’énergie biomasse. Cette charte est principalement un moyen pour CTG de mieux connaître la situation énergétique de La Réunion et son impact environnemental. Cette démarche est aussi la suite logique des nombreux partenariats et collaborations avec des acteurs importants de la protection de l’environnement. Cette charte s’inscrit dans la continuité des actions de terrain menées par Séchilienne-Sidec en matière de sensibilisation à l’environnement.

Quels sont les objectifs de CTG dans son partenariat avec l’oer ? Qu’en attendez-vous ?

Rassemblés sur sein de l’oer, les conditions sont réunies pour créer un espace de débat et lancer une réflexion de fond. Ainsi nous pourrons établir un diagnostic approfondi de la situation énergétique actuelle de l’île et faire des propositions afin d’être plus efficace face à cet enjeu majeur qu’est l’efficacité énergétique.

Quelles sont actuellement les perspectives à court et moyen terme que CTG souhaite développer ou mettre en œuvre avec l’oer ?

Nous souhaiterions que la performance énergétique, la sécurisation de la fourniture d’électricité et l’impact social de chaque filière soient des indicateurs suivis par l’oer.

Votre partenariat avec l’oer apporte-t-il des opportunités à votre organisme ?

Ce partenariat est une opportunité pour faire connaitre notre entreprise et son implication dans le développement de l’ile.

Pensez-vous que la Réunion est-elle capable de relever le défi de l’autonomie énergétique ?

Observer et mesurer, sont des étapes essentielles pour rechercher des solutions et en mesurer l’efficacité. Les résultats de l’observatoire pourront être ainsi utilisés pour mesurer l’impact des différentes actions réunionnaises. Tout acteur de l’énergie doit s’investir pour réduire son empreinte environnementale, privilégier les énergies renouvelables. Réduire la consommation des énergies fossiles est un objectif prioritaire, mais toujours en privilégiant la sécurisation de la production de l’électricité et le développement économique de l’ile.

Tenez vous informé !

L'arer, une équipe
Accès à la médiathèque
La carte des projets
Nous contacter
Les acteurs de l'énergie
Bonjour !

Nous vous informons que depuis juillet 2013 l'arer est devenue une société publique locale : Energies Réunion.

Ce changement de statut nous a permis d'élargir nos champs d'action et de renforcer nos compétences.

Nous vous invitons à vous rendre sur notre nouveau site web energies-reunion.com. Le site arer étant riche en documentation, il restera accessible encore quelques temps.

x