OK

Les transports durables

Partager cet article Version imprimable de cet article Version imprimable

Que ce soit pour les loisirs, pour le travail ou pour aller faire ses courses, la voiture est devenue indispensable dans notre vie de tous les jours. Cependant, avec l’augmentation inéluctable des prix des carburants, auxquels s’ajoutent les frais d’entretien et d’assurance de nos véhicules, le poste déplacements pèse de plus en plus lourd sur les budgets des familles.

Quelles sont les alternatives à la voiture individuelle ?

  • Les transports en commun : les intercommunalités, le département et la Région Réunion mettent en place des réseaux et des infrastructures réservées (transport en commun en site propre) pour rendre pratiques et rapides les déplacements en bus, que ce soit à l’intérieur ou entre les différentes communes.
  • Les modes de déplacements « doux » : un déplacement sur deux fait moins de 3 km. Utiliser son vélo, la marche à pied, sont des alternatives à la voiture pour les petits déplacements (aller chercher le pain, à l’école) et permettent en plus d’entretenir sa forme.
  • Pour des trajets plus longs, et pour lesquels le transport en commun s’avère compliqué à utiliser, il reste la solution du covoiturage. Entre collègues de travail, ou entre voisins, un peu d’organisation suffit pour laisser un jour sur deux sa voiture au garage. Cette solution permet non seulement de dépenser deux fois moins en carburant, mais aussi de nouer des liens avec d’autres personnes.

Des sites spécialisés dans le covoiturage se mettent en place, et permettent de trouver facilement des personnes qui seraient susceptibles de covoiturer avec vous ! Il suffit de rechercher « covoiturage réunion » dans votre moteur de recherche favori.

Et si l’on ne peut se passer de sa voiture ?

  • réduire sa vitesse. Par exemple, sur un trajet St Denis-St Pierre, réduire sa vitesse de 10km/h (80km/h sur la route du littoral et 100km/h s¬ur la route des Tamarins), peut permettre de gagner plus de 5€ en carburant (selon le type de carburant essence ou diesel), pour seulement 3 minutes de trajet supplémentaires ! De plus, cela contribuera à davantage de sécurité sur les routes.
  • adopter une conduite souple, sans à coup. Démarrer en douceur, anticiper les ralentissements en utilisant son frein moteur, sont de petites habitudes qui feront de vous un éco-conducteur.
  • la climatisation peut également engendrer une surconsommation. Lors de vos petits déplacements, en ville, ou en hiver, préférez l’aération naturelle.
  • l’entretien de votre véhicule participe aussi à la baisse de sa consommation. Des pneus sous-gonflés de 0,5 bars peuvent par exemple provoquer 2% de consommation supplémentaire, tout en augmentant le risque d’accident. Un filtre à air encrassé peut quant à lui augmenter la consommation de 3% !
  • intégrer dans vos critères de choix l’étiquette énergie du véhicule. Présente depuis 2006 sur tout véhicule neuf, elle permet de connaître les consommations en carburant et les émissions de CO2 des différents modèles.
  • de plus en plus de véhicules proposés par les constructeurs intègrent des systèmes d’arrêt/démarrage automatique lorsque le véhicule est au point mort : cela évite de consommer lorsque vous êtes coincés dans des embouteillages, devant un feu ou un stop…
  • les véhicules hybrides se développement également chez les concessionnaires, et de nombreux constructeurs préparent des modèles tout électriques.

Pour le moment, le véhicule électrique, compte-tenu du mode de production de l’électricité du réseau, n’est pas avantageux en terme de rejets de CO2. Néanmoins, des projets sont en cours pour permettre de recharger les véhicules électriques à partir d’énergies renouvelables, comme des « bornes solaires par exemple »…

Articles similaires

1 | 2 | 3 | 4 |>

18 | 04 | 2012 > Les Energies Marines

Depuis plusieurs années de nombreux systèmes ont été créés afin d'exploiter l'énergie colossale que contiennent les océans. En effet, cet immense réservoir d'énergie, qui recouvre 70% de notre planète (la raison pour laquelle elle est appelée « planète bleue »), est constamment alimenté par le soleil. (...)

14 | 03 | 2012 > Le biogaz

A. Le biogaz, c’est quoi ? Le biogaz est produit, soit directement par les animaux, notamment les ruminants, soit par méthanisation, c'est-à-dire par la fermentation anaérobie (sans oxygène) de matière organique (déchets, boues d’épuration, effluents d’élevage) par des bactéries. Le biogaz produit par (...)

14 | 03 | 2012 > La bagasse

A. Qu'est-ce que la bagasse et comment est-elle valorisée à La Réunion ? La bagasse est un résidu de procédé de traitement de la canne à sucre. Cette ressource peut-être utilisée pour produire de l'énergie vapeur et électricité. La bagasse fait l’objet d’une mise en valeur énergétique dans deux centrales (...)

05 | 03 | 2012 > L’Eco-prêt à Taux zéro

A. Comment fonctionne un éco-prêt à taux zéro ? L’éco-prêt permet de financer les travaux d’économie d’énergie et les éventuels frais induits par ces travaux afin de rendre le logement plus économe en énergie, plus confortable et moins émetteur de gaz à effet de serre. Pour bénéficier de l’éco-prêt à taux (...)

05 | 03 | 2012 > Climatisation Solaire

A. Qu'appelle-t-on climatisation solaire ? Les groupes au gaz nécessitent une source chaude pour produire de l'eau glacée. Or, si cette source d'eau chaude provient de capteurs solaires, le groupe frigorifique utilisera en priorité l'énergie solaire pour fonctionner. Les besoins de climatisation (...)

1 | 2 | 3 | 4 |>

Tenez vous informé !

L'arer, une équipe
Accès à la médiathèque
La carte des projets
Nous contacter
Les acteurs de l'énergie

L'essentiel à savoir

Consultez notre "Foire Aux Questions" rapidement une réponse à vos interrogations.

Agir au quotidien

Chacun d’entre vous peut agir en faveur du développement durable. Découvrez les moyens qui vous permettent d’être acteur du développement durable.

Espace info énergie

Dans les Espaces Info Energie de La Réunion, bénéficiez de conseils et d’informations gratuites, neutres et objectives.

Bonjour !

Nous vous informons que depuis juillet 2013 l'arer est devenue une société publique locale : Energies Réunion.

Ce changement de statut nous a permis d'élargir nos champs d'action et de renforcer nos compétences.

Nous vous invitons à vous rendre sur notre nouveau site web energies-reunion.com. Le site arer étant riche en documentation, il restera accessible encore quelques temps.

x