OK
Accueil du site > > contenu 2011 > Le recyclage des Chauffe eau solaire é l’île de La Réunion

Le recyclage des Chauffe eau solaire é l’île de La Réunion

Partager cet article Version imprimable de cet article Version imprimable

Les chauffe-eau solaires posés il y a 15 ou 20 ans arrivent en fin de vie. Il importe de mettre en place une organisation structurée de la filière de recyclage des chauffe-eau solaires. Comment faire ?

En 2005, le parc réunionnais de chauffe-eau solaire compte environ 60 000 installations individuelles. Chaque année à La Réunion se sont 10 000 chauffe-eau solaires qui sont installés. La durée de vie d’un chauffe-eau solaire est d’environ 20 ans. Ainsi, les premiers chauffe-eau installés il y a une vingtaine d’année arrivent en fin de vie.

Dans le cadre de la filière « chauffe-eau solaire » de son programme d’action 2007, l’ARER vous invite à la lecture de cette note de synthèse sur l’état de la situation et le traitement des chauffe-eau solaires en fin de vie. Cette note pourra être par la suite complétée par l’étude solaire de l’Observatoire de l’Energie Réunion qui donnera des éléments sur les flux à venir des chauffe-eau solaires en fin de vie.

Actuellement, les chauffe-eau solaires en fin de vie représentent un faible pourcentage. La tendance pour les années à venir devrait cependant s’accélérer. En effet, les premiers chauffe-eau installés arrivent peu à peu à terme, ce qui va conduire à des remplacements prochainement. Toutefois, les prestataires déchets existants semblent pouvoir absorber sans difficulté les déchets de chauffe-eau solaires.

Aujourd’hui, un chauffe-eau part généralement comme encombrant en décharge de classe 2 avec une très faible valorisation. En terme de filière, ce qui manquerait est donc une unité de démantèlement des chauffe-eau qui puisse séparer les différents éléments valorisables.

Le gisement seul des chauffe-eau ne semble cependant pas être suffisant pour rentabiliser une telle installation. Il faudrait regrouper cette filière avec, par exemple, la filière des D3E. Les chauffe-eau solaires peuvent sans difficulté rentrer dans le cadre des D3E à partir du moment où ils possèdent un élément électrique (résistance pour l’appoint, pompe dans le cas d’un chauffe-eau à circulation forcée, …). Dans l’ensemble, les revendeurs de chauffe-eau solaires sont intéressés par la mise en place d’une filière de récupération du matériel en fin de vie. 2008 pourra être l’année d’expérimentation locale pour le démantèlement des chauffe-eau solaire en fin de vie et leur recyclage.

Tenez vous informé !

L'arer, une équipe
Accès à la médiathèque
La carte des projets
Nous contacter
Les acteurs de l'énergie
Bonjour !

Nous vous informons que depuis juillet 2013 l'arer est devenue une société publique locale : Energies Réunion.

Ce changement de statut nous a permis d'élargir nos champs d'action et de renforcer nos compétences.

Nous vous invitons à vous rendre sur notre nouveau site web energies-reunion.com. Le site arer étant riche en documentation, il restera accessible encore quelques temps.

x