OK

Le chauffe eau solaire

Partager cet article Version imprimable de cet article Version imprimable

La ressource utilisée est l’énergie solaire.

L’énergie solaire permet de chauffer des liquides (eau ou fluides caloporteurs) ou des solides (aliments ou parois d’habitations).

La principale application du solaire thermique est le chauffe-eau solaire, qui capte l’énergie lumineuse pour produire de l’eau chaude sanitaire. Le chauffe-eau solaire est composé de capteurs solaires, vitrés ou non, comprenant une tuyauterie permettant l’écoulement de l’eau, et d’un ballon pour le stockage. Le principe d’un chauffe-eau solaire : les capteurs transforment l’énergie du rayonnement solaire en chaleur pour produire de l’eau chaude. Stockée dans un ballon, celle-ci pourra être utilisée, de jour comme de nuit.

Il existe trois types de capteurs :

  • le capteur non-vitré, idéal pour le chauffage de piscine,
  • le capteur plan plus adapté pour la production d’eau chaude sanitaire,
  • le capteur sous vide dont le rendement supérieur permet la climatisation solaire de bâtiments.

Il existe trois types d’installation (de technologie) de chauffe-eau solaire :

  • le chauffe-eau solaire thermosiphon monobloc : Les capteurs et le ballon sont réunis dans un seul composant. Son fonctionnement est autonome et son installation très simple. En effet, il suffit de brancher l’alimentation de l’eau froide et connecter le départ de l’eau chaude à un robinet. C’est le chauffe-eau solaire le moins cher et un grand nombre est utilisé à travers le monde. Les inconvénients sont dus au ballon qui reste dehors avec les capteurs : les pertes thermiques peuvent être importantes (notamment dans les hauts de l’île) et son intégration architecturale est plus difficile.
  • le chauffe-eau solaire thermosiphon à éléments séparés :

Thermosiphon veut dire que la circulation de la chaleur passe des capteurs au ballon naturellement sans pompe ou autre dispositif, grâce à les différences de température. Pour ce faire, le ballon doit impérativement être placé plus haut que les capteurs et les circuits hydrauliques doivent être installés dans les règles de l’art afin de faciliter la thermo-circulation.

  • le chauffe-eau solaire à éléments séparés avec pompe et régulation :

Ce type de chauffe-eau solaire est adapté à toutes les différentes configurations. Ainsi, le ballon peut être installé éloigné des capteurs. Il est généralement plus cher que les systèmes précédents à cause des équipements supplémentaires. En effet, il faut une pompe pour transférer la chaleur des capteurs au ballon, ainsi qu’un système de régulation électronique pour mettre en marche et arrêter la pompe aux moments opportuns. La plupart des fabricants proposent un "groupe de transfert" qui regroupe tous ces équipements annexes. L’utilisation de ce type de chauffe-eau est préconisée dans le cas d’une architecture ne permettant pas l’intégration facile du ballon de stockage sur la toiture ou dans les combles." développé à La Réunion, avec plus de 10 000 CESI installés chaque année. Plusieurs revendeurs (plus d’une dizaine) sont présents sur l’ensemble de l’île et 2 unités de production de cauffe-eau solaires existent à La Réunion.Les acteurs de cette filière sont les revendeurs de chauffe-eau solaires, les installateurs, la Région Réunion, l’ADEME, EDF, la CMA (qualité et formation de la filière).

Une action est en cours pour développer la qualité des installations à La Réunion. Une étude a été réalisé en 2007 par l’ARER sur le recyclage des chauffe-eau solaires à La Réunion : état des lieux et perspectives.

Les aides disposnibles pour l’installation d’un chauffe-eau solaire varient en fonction du type de projet (habitat individuel ou collectif, bâtiment d’une collectivité, ...) et du porteur de projet (particulier, industriel, hôtelier, collectivités, ...). A retenir toutefois pour un particulier : un crédit d’impôt de 32% sur le montant de l’équipement pour une installation sur la résidence principale.

Il y a à La Réunion une forte politique et dynamique pour le développement des chauffe-eau solaires (via le PRERURE et le PRME par exemple).Se reporter aux données de l’Observatoire de La Réunion pour le bilan énergétique de la filière chauffe-eau solaire à La Réunion.

Tenez vous informé !

L'arer, une équipe
Accès à la médiathèque
La carte des projets
Nous contacter
Les acteurs de l'énergie
Bonjour !

Nous vous informons que depuis juillet 2013 l'arer est devenue une société publique locale : Energies Réunion.

Ce changement de statut nous a permis d'élargir nos champs d'action et de renforcer nos compétences.

Nous vous invitons à vous rendre sur notre nouveau site web energies-reunion.com. Le site arer étant riche en documentation, il restera accessible encore quelques temps.

x