OK
Accueil du site > Particulier > Vos technologies > Ressources et technologies > Energies Marines : Appel à Manifestations d’Intérêt (AMI) - Démonstrateurs et (...)

Energies Marines : Appel à Manifestations d’Intérêt (AMI) - Démonstrateurs et briques technologiques

Partager cet article Version imprimable de cet article Version imprimable

Depuis le 13 mai dernier, un nouvel AMI portant sur les Énergies Marines est ouvert, et ce jusqu’au 31 octobre 2013. Il a pour objectif d’accompagner des innovations, briques technologiques critiques et démonstrateurs permettant de consolider la filière Énergies Marines Renouvelables (EMR) en France. Il s’agit du deuxième AMI sur cette filière, le premier datant de 2009 était axé sur la levée des verrous technologiques et non technologiques (impacts environnementaux, économiques, etc). 5 projets avaient pu alors bénéficier des financements associés à cet AMI, 2 projets hydroliens : SABELLA et ORCA, 2 projets éoliens flottants : VERTIWIND et WINFLO et 1 projet houlomoteur : S3.

D’un point de vue "ultrapériphérique", il est parfois difficile pour les projets EMR des DOM de satisfaire aux critères de recevabilité des aides financières nationales comme les AMI ou les appels d’offres, hormis l’ETM qui ne peut se développer que dans les zones tropicales. En effet, dans le présent AMI par exemple, les projets doivent se situer en métropole, excepté pour l’ETM bien sur. Pourtant les projets de La Réunion, décrits ici, ne portent pas uniquement sur l’ETM et pourraient, pour certains, être potentiellement éligibles à l’AMI si les sites de démonstration comprenaient La Réunion. Quatre technologies différentes sont visées dans l’AMI :

  • l’hydrolien marin
  • le houlomoteur
  • l’éolien flottant
  • l’ETM

La Réunion présente des projets ou des études pour chacun de ces secteurs des EMR, voici donc l’état des lieux qu’il en résulte.

  • Hydrolien marin

Du fait que les marées soient très faibles à La Réunion, 40 à 50 cm de marnage en moyenne, le développement des projets hydroliens tels qu’on les connait aujourd’hui parait très fortement compromis. Une étude de l’arer (ici) avait d’ailleurs mis en exergue cette inaptitude par des mesures effectuées in situ.

Par ailleurs, il existe d’autres courants, hormis ceux dus à la marée, mais ils sont trop faibles pour envisager une valorisation énergétique (voir article). Des concepteurs réunionnais ont pourtant récemment breveté une nouvelle technologie basée sur l’effet venturi, SEAVENTURI, qui, selon eux, pourrait fonctionner avec de faibles courants, le système ne possédant pas de pièces rotatives à entrainer.

  • Houlomoteur

L’île présente, dans ce domaine, un projet, "Houles Australes" porté par EDF EN, avancé puisqu’un prototype échelle 1 est en cours de mise à l’eau au large de Saint-Pierre. La réalisation de ce projet a d’ailleurs pu se faire grâce au soutien financier de l’Etat via le plan de relance.

Cependant, un autre projet, SEAWATT (basé sur la technologie PELAMIS munie d’un système de stockage), également bien avancé, se trouve dans l’impasse pour financer sa ferme pilote avec le tarif de rachat de l’électricité actuel. En effet, un arrêté datant de 2007 fixe le tarif de rachat de l’électricité produite à partir d’énergies marines à 0,15 €/kWh, bien trop faible pour un industriel comme SEAWATT pour envisager un retour sur investissement de ses premières machines. Une alternative à la revalorisation de ce tarif de rachat serait alors éventuellement des aides financières conséquentes telles que le présent AMI ou des appels d’offres nationaux spécifiques aux DOM.

  • Éolien flottant

L’éolien offshore suscite un intérêt à La Réunion car les alizés qui soufflent sur le pourtour de l’île sont puissants et très fréquents. Cependant, cette zone tropicale étant soumise aux cyclones, la puissante houle associée semble rédhibitoire à la mise en place d’éoliennes offshore.

Pour ce qui est de l’éolien posé effectivement cela semble impossible d’autant plus que le fort tombant bathymétrique représente un handicap supplémentaire, et non des moindres ! En ce qui concerne l’éolien flottant, pour les mêmes raisons les conditions ne sont pas optimales mais semblent tout de même moins contraignantes. Certes le cout des ancrages serait très élevé afin de résister aux fortes houles mais une solution de mise à l’abri en cas de cyclone pourrait être envisageable. En ce sens, une étude, menée par l’arer, de pré-faisabilité est en cours cette année afin d’estimer d’une part le gisement énergétique éolien, colossal à La Réunion, et de "sonder" d’autre part les industriels de la filière pour identifier une éventuelle solution technique anti-cyclonique.

Les travaux de R&D, notamment sur les ancrages, entrepris via cet AMI sur les sites de démonstration de France Énergies Marines (FEM) pourraient alors être bénéfiques à La Réunion si d’aventure un tel projet se concrétise un jour sur l’île intense.

  • ETM

En ce qui concerne l’Énergie Thermique des Mers, l’AMI vise exclusivement la démonstration des échangeurs thermiques et la conduite d’eau profonde. Le prototype à terre ETM (PAT ETM), conçu par DCNS et installé sur l’île à Saint-Pierre, a déjà pu effectuer un grand nombre d’essais sur les échangeurs thermiques (voir article) mais il n’existe pas encore d’équivalent pour tester la conduite eau de mer. L’ambition de La Réunion est donc de pallier à ce manque en créant un pôle d’excellence en recherche et développement sur les différents composants de la technologie ETM, échangeurs thermiques et conduite d’eau de mer. Le présent AMI pourrait alors, à priori, soutenir ce projet.

Articles similaires

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |>

28 | 06 | 2013 > La méthanisation simplifiée : lien entre les (...)

La méthanisation est une technologie qui nécessite une diversité de gisements, qui produit au minimum trois produits différents (électricité, chaleur et digestat) et qui implique donc des acteurs variés : agriculteurs, collectivités locales, industriels, énergéticiens, ... Ce film pédagogique, réalisé (...)

28 | 05 | 2013 > Energie hydrolienne : pourquoi ce n’est pas (...)

A La Réunion, plusieurs projets d’énergies marines ont déjà vu le jour (synthèse), d'origine thermique ou grâce aux puissantes vagues par exemple, mais il n'en existe pas sur l'énergie des courants marins, plus couramment appelée "énergie hydrolienne". Il s'agit pourtant d'une technologie en plein essor (...)

15 | 05 | 2013 > Retour sur la conférence "méthanisation" à la foire (...)

A l’occasion de la 37ème foire agricole de Bras Panon qui s’est déroulée du 3 au 12 mai 2013, l’arer a organisé une conférence sur le thème de "la valorisation des effluents d’élevage : focus sur la méthanisation". La conférence-débat a été suivie par une vingtaine de personnes (Région Réunion, Chambre (...)

15 | 04 | 2013 > Les Energies Marines à La Réunion

Forte de ses nombreux projets d’Énergies Marines, La Réunion est reconnue comme un centre d’expérimentation au niveau international dans ce domaine. Certes ces projets présentent chacun d’eux un stade d’avancement différent, mais depuis 2012 les photos réelles ont remplacées les images de synthèse pour (...)

20 | 02 | 2013 > SEAVENTURI : l’énergie marine 100% péi !

Ce nouveau concept inventé par des Réunionnais valorise l’énergie des courants pour la production d’électricité, d’eau douce et de climatisation. Habituellement cette énergie est exploitée par des hydroliennes, une étude d’opportunité sur l’implantation de ce type de technologie en baie de Saint-Paul avait (...)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 |>

Tenez vous informé !

L'arer, une équipe
Accès à la médiathèque
La carte des projets
Nous contacter
Les acteurs de l'énergie

L'essentiel à savoir

Consultez notre "Foire Aux Questions" rapidement une réponse à vos interrogations.

Agir au quotidien

Chacun d’entre vous peut agir en faveur du développement durable. Découvrez les moyens qui vous permettent d’être acteur du développement durable.

Espace info énergie

Dans les Espaces Info Energie de La Réunion, bénéficiez de conseils et d’informations gratuites, neutres et objectives.

Bonjour !

Nous vous informons que depuis juillet 2013 l'arer est devenue une société publique locale : Energies Réunion.

Ce changement de statut nous a permis d'élargir nos champs d'action et de renforcer nos compétences.

Nous vous invitons à vous rendre sur notre nouveau site web energies-reunion.com. Le site arer étant riche en documentation, il restera accessible encore quelques temps.

x