OK
Accueil du site > > Votre espace > Retours d’expériences projets > Des retours d’expérience de la méthanisation à la ferme

Des retours d’expérience de la méthanisation à la ferme

Partager cet article Version imprimable de cet article Version imprimable

Technologie en développement, la méthanisation par voie liquide permet de valoriser les déchets et les effluents organiques en produisant du biogaz, composé essentiellement de méthane et de dioxyde de carbone, constituant un potentiel énergétique. Ce potentiel énergétique permet la production d’électricité et de chaleur, ou du bio-méthane carburant.

Nombreux sont les secteurs qui valorisent le traitement de leurs déchets à partir de cette technologie : l’industrie, l’agriculture, les stations d’épuration, et les centres de traitement des ordures ménagères.

En 2011, on recense en France plus de 197 sites en fonctionnement et 47 en cours de construction en France. En milieu agricole, plus de 40 installations à la ferme sont en fonctionnement.

Dans les Ardennes, deux unités de méthanisation à la ferme présentent des retours d’expériences intéressants à partager : le GAEC du Château et le GAEC FORGET

L’unité de méthanisation du GAEC du Château

A Etrépigny dans les Ardennes, le GAEC du Château (2 associés) gère une exploitation bovin-lait de 60 vaches laitières. Le cheptel est en logettes paillées et la production laitière annuelle s’élève à 357 000 litres de lait. Pour répondre aux exigences de la mise aux normes (construction de fosses pour le stockage de ses effluents d’élevage), le GAEC a décidé de transformer cette obligation en un atout via la réalisation d’une installation de méthanisation de ses effluents sur le modèle allemand.

L’unité de méthanisation traite le lisier et le fumier de l’exploitation (1800 m3/an), des tontes de pelouse, des déchets de céréales et de l’ensilage de maïs produit sur jachère industrielle. La valorisation de ces déchets permet de produire une énergie renouvelable avec une puissance électrique de 77kW. L’électricité (605 MWh) est injectée sur le réseau, revendue à EDF à 12.5c€/kwh alors que la chaleur (1007 MWh) est valorisée pour le process de méthanisation, la production d’eau chaude sur l’exploitation et l’alimentation d’un réseau de chaleur (3 maisons).

L’investissement s’élève à 370 000 € pour la partie méthanisation avec un temps de retour sur investissement estimé à 4 ans. L’ensemble du projet (méthanisation et mise aux normes) a coûté 600 000 € qui seront amortis en 8 ans environ grâce à la cogénération.

L’unité de méthanisation du GAEC FORGET

Suite à une expropriation due à l’extension de la zone artisanale voisine, le GAEC FORGET (2 associés) a eu l’idée de concevoir une installation de méthanisation. La diminution de la consommation de viande et la possibilité de valoriser l’herbe naturelle sont les deux autres paramètres qui ont déterminé leur choix pour ce mode de valorisation des déchets agricoles.

Etendue sur une superficie de 314 hectares, l’exploitation du GAEC Forget compte 75 vaches laitières produisant 2400 tonnes de lisier par an. Ce gisement d’effluents d’élevage est traité par l’unité de méthanisation auxquels s’ajoutent d’autres substrats : de l’ensilage d’herbe et de maïs (1350 tonnes/an), des tontes de pelouse (330 tonnes/an), des déchets de céréales (190 tonnes/an). Ainsi l’unité de méthanisation valorisant près de 4350 tonnes/an de déchets agricoles a une puissance électrique de 250 kW.

L’électricité produite (1125 MWh) est injectée sur le réseau, revendue à EDF à 12.5c€/kwh. La chaleur (1200 MWh) est valorisée pour le process de méthanisation et également sur l’exploitation.

L’investissement pour ce projet chiffré à 750 000 € sera amorti en 8 ans. Au delà des recettes dues à la vente de l’électricité, des économies non négligeables sont réalisées sur l’utilisation des combustibles fossiles.

Pour davantage d’informations sur ces deux installations, se rapporter aux fiches techniques ci-joint.

Tenez vous informé !

L'arer, une équipe
Accès à la médiathèque
La carte des projets
Nous contacter
Les acteurs de l'énergie
Bonjour !

Nous vous informons que depuis juillet 2013 l'arer est devenue une société publique locale : Energies Réunion.

Ce changement de statut nous a permis d'élargir nos champs d'action et de renforcer nos compétences.

Nous vous invitons à vous rendre sur notre nouveau site web energies-reunion.com. Le site arer étant riche en documentation, il restera accessible encore quelques temps.

x