OK
Accueil du site > > Votre territoire > CASUD > CA SUD : Bus propre et méthanisation des déchets

CA SUD : Bus propre et méthanisation des déchets

Partager cet article Version imprimable de cet article Version imprimable

La CASUD (Communauté d’Agglomération du Sud) a lancé en 2011 sur son territoire une étude de gisement des déchets méthanisables. Pendant 3 mois et en collaboration avec l’ARER (Agence Régionale Energie Réunion), il s’agissait pour la Direction de l’Environnement et du Cadre de Vie de la CASUD d’évaluer et d’analyser une partie des ressources qui serait apte à produire de l’électricité et de la chaleur ou du biocarburant.

De l’idée de projet à l’étude d’opportunité

Ce projet a été initié dans le cadre d’une démarche à double vocation : La valorisation des déchets et la mise en place d’une filière d’alimentation en biométhane carburant d’une flotte de bus propres.

L’intérêt de cette étude était de déterminer le potentiel en terme de quantité et de qualité de la ressource en substrat méthanisable ; ceci, sur les 4 communes membres de la CASUD, à savoir : Le Tampon, l’Entre-Deux, Saint-Joseph et Saint-Philippe. Aussi, des scenarii d’emploi du gisement ont été élaborés pour dégager les pistes de valorisation de ce dernier.

La composition du gisement identifié était la suivante :

  • Déchets verts (feuillage et tonte de pelouse) ;
  • Invendus en fruits et légumes des marchés forains ;
  • Restes alimentaires, huiles usagées et rebus de préparation de repas des cantines scolaires ;
  • Effluents d’élevage animal et déchets issus de l’agriculture (invendus, surproduction et effeuillage) ;

Voici quelques chiffres à titre d’information et les résultats de l’étude :

  • Un peu plus de 2 500 000 repas servis par an dans le 1er degré ;
  • 57 000 m² de serre de culture et une cinquantaine d’élevage enquêtés ;
  • Près de 25 000 tonnes annuelles de matières identifiées ;
  • Un potentiel de production de méthane proche de 1 000 000 m3 ;
  • Alimentation en électricité pendant une année de 1 000 foyers ;
  • Alimentation en biométhane de 62 bus de 35 place pour 60 000 km/an ;

Avec ces données brutes, plusieurs simulations ont été faites. Parmi les trois scenarii, le plus opportun présente les caractéristiques ci-après :

  • 493 foyers alimentés/an par un site de production électrique localisé à la Plaine-des-Cafres ;
  • 21 bus alimentés par un site de production de biométhane situé au Tampon ;
  • 11 bus alimentés par un site de production de biométhane situé à Saint-Joseph ;

Après des résultats démonstratifs, la seconde phase est lancée

Au sortir de la précédente étude, il était nécessaire d’approfondir les résultats. C’est ainsi que début 2012, la CASUD entame l’étude de faisabilité technico économique pour la mise en place d’une unité de méthanisation produisant du biométhane carburant. Cette fois le travail, d’une durée de 6 mois, sera orienté essentiellement sur la valorisation du méthane en biocarburant.

Dans un premier temps, il s’agira d’identifier un site propice à l’implantation de l’unité de méthanisation. Une fois ce travail fait, une analyse du gisement autour du site sera réalisée. Les besoins et débouchés en sous produit seront également analysés. Par sous produit, il faut entendre : digestat, compost, chaleur et biocarburant. Ces derniers sont issus du processus de méthanisation

La partie suivante s’intéressera au dimensionnement du projet. C’est ainsi que les aspects technique, réglementaire, environnemental et économique de la mise en place d’une unité de méthanisation seront traités.

Enfin, il faut noter que l’ensemble des personnes rencontrées au cours de ce travail se montrent intéressées par la démarche. Quant à la mise en place d’une filière d’alimentation en biométhane carburant de bus propres, sa pertinence est justifiée et permettrait de valoriser un gisement de déchets partiellement inexploité et non valorisé. Aussi on peut dire que la méthanisation est incontestablement une filière d’avenir. Elle l’est d’autant plus, sur un territoire marqué par des contraintes environnementales fortes et grandissantes.

Par ailleurs à la fin de cette année 2012, dans le cadre du renouvellement des bus de la CASUD et afin de se conformer aux politiques nationales et régionales en faveur du développement durable dans la gestion et l’exploitation des transports publics, la communauté d’agglomération souhaite dans un premier temps expérimenter un véhicule hybride diesel-électrique, puis investir éventuellement dans le cadre de son plan pluriannuel d’investissement dans ce type de motorisation. Ces véhicules seront notamment destinés à l’exploitation des lignes structurantes du territoire intercommunal.

Rédacteur : Grégory Gonthier

Tenez vous informé !

L'arer, une équipe
Accès à la médiathèque
La carte des projets
Nous contacter
Les acteurs de l'énergie
Bonjour !

Nous vous informons que depuis juillet 2013 l'arer est devenue une société publique locale : Energies Réunion.

Ce changement de statut nous a permis d'élargir nos champs d'action et de renforcer nos compétences.

Nous vous invitons à vous rendre sur notre nouveau site web energies-reunion.com. Le site arer étant riche en documentation, il restera accessible encore quelques temps.

x